La vocation bénédictine

Une vie de prière

La vie de prière d'un monastère s’exprime avant tout dans la prière commune à l'église. Cette prière liturgique atteint son sommet dans la célébration de l'Eucharistie, vrai centre de la journée monastique. Autour de ce centre rayonnent les diverses "heures" de l'Office selon l'horaire journalier du moine.

Une vie de travail

En dehors du temps passé à l'église ou à la prière privée et à la lecture, le moine consacre une bonne partie de son temps au travail, soit qu'il s'agisse d'études, de travaux spécialisés, ou tout simplement de travaux nécessaires à la vie de la communauté. A Saint-Wandrille un atelier de restauration d'œuvres picturales, une boutique et une librairie aident le monastère à subvenir à ses besoins.

Une vie de lecture

La prière peut s'épancher à d'autres moments, plus spontanément et librement : le moine dans la paix de sa "cellule" consacre des heures à une activité que toute la tradition appelle la lectio divina (la lecture des choses de Dieu). Il s'agit de lire et relire attentivement et doucement l'Écriture Sainte et ses commentaires, ou les auteurs spirituels de l'Église, et de s'en imprégner peu à peu l'esprit et surtout le cœur, avec la conviction que derrière le texte lu se tient la présence vivante de Dieu, instaurant un dialogue avec l'âme qui l'écoute et lui répond.

L'apostolat des moines

Tout chrétien doit être apôtre : "Comme le Père m'a envoyé,moi aussi je vous envoie" (Jean 20, 21).

Tout chrétien est appelé à être une image du Christ à travers la vie ordinaire de tous les jours, à plus forte raison le moine. Ainsi un monastère se doit d'être un témoin : témoin de la valeur absolue de Dieu et de la relativité de tout ce qui ne conduit pas à Dieu. Telle est la raison d'être et tel est le but de l'abbaye Saint-Wandrille.